Cliquez pour agrandir l'imagePetit monticule de terre.
Doux, tendre, chaud… et si fragile.
Lorsque tu n'as plus ni eau ni vent pour venir s'amuser avec toi, je te recueille dans le creux de mes mains.


Grain de planète que je modèle au rythme de mon cœur pour te donner l'âme dont je rêve.
Je te console lorsque tu ne sais pas encore tenir debout tout seul.
Je répare une à une chaque fissure de ton corps.
Je t'habille de couleurs.
Je t'apprivoise lentement, pour qu'ensemble, nous fabriquions l'œuvre.
La grande Œuvre.


Puis je te prépare au feu.
Une fois libérée de l'eau de tes entrailles, je te livrerais aux mystérieuses flammes qui lécheront ton corps pour lui offrir un peu d'éternité.
Moi, je serais là.
Pas loin.
L'œil rivé sur la maison secrète de ta métamorphose.
Mon nez près de la cheminée et l'oreille à l'affût du moindre bruit suspect.
J'assisterais à tes noces de fusion, impuissante et impatiente.


Je viendrais te chercher ensuite, pour soigner encore chaque détail.
Je te parerais de quelques bouts de bois et de fer que j'aurais choisi avec attention.
Je te regarderais encore une dernière fois avant de te laisser partir vers une nouvelle vie que je ne connais pas.
Avant de reprendre un autre petit monticule de terre.


Un grain de planète…
               


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : dimanche 3 avril 2016